Bibliothèque municipale de Laon

[full_width]bandeau-bibliotheque-municiap-de-laon
[/full_width]
[one_half padding= »20px 20px 0 0″]

La Médiathèque de Laon est un réseau composé de quatre bibliothèques et annexes. La bibliothèque Suzanne Martinet, où sont conservés les fonds patrimoniaux, est établie depuis 1980 dans l’ancienne abbaye Saint-Martin, dans un cloître construit au XVIIIe siècle.

Le fonds ancien de la Bibliothèque Municipale, issu des confiscations révolutionnaires, est des plus riches par son ancienneté et sa variété. Il se compose de quelque huit cents livres manuscrits dont le plus ancien, un « Traité de la nature » d’Isidore de Séville, a été recopié au milieu du VIIIe siècle à l’abbaye Saint-Jean de Laon. Parmi les manuscrits carolingiens figurent de rares témoignages de l’étude du grec à cette époque. Les collections médiévales reflètent l’enseignement des arts libéraux donné dans les écoles monastiques, et surtout dans l’école épiscopale de Laon, florissante et célèbre du IXe au XIIIe siècle. La grammaire, la dialectique et la rhétorique, l’arithmétique, la géométrie, l’astronomie, la musique y sont représentées, mais aussi l’étude des Livres Saints que ces connaissances concourent à mieux faire comprendre.

[/one_half][one_half_last padding= »20px 0 0 0″]

bibliotheque-municiap-de-laon-02
Glossaire gréco-latin. Laon, BM, Ms 444. © Ville de Laon

[/one_half_last][one_half padding= »20px 0 0 0″]

bibliotheque-municiap-de-laon-01
Commentaire sur le Psaume « Miserere mei Deus ». Laon, BM, Ms 34, f. 1. Bibliothèque virtuelle de Clairvaux – Domaine public.
Source : Cliquez-ici pour voir la source

[/one_half][one_half_last padding= »20px 0 0 20px »]

La médecine a également une place de choix dans les livres provenant de la bibliothèque de la cathédrale, qui ont dû servir aussi bien à des études théoriques qu’à soigner les malades de l’Hôtel-Dieu, fondé par les chanoines dès le haut moyen-âge. Les collections patrimoniales comptent également :

– quatre mille documents autographes du Xe au XXe siècle (charte du roi carolingien Lothaire, acte de capitulation de la ville de Laon signé par Henri IV, lettre de Voltaire …),
– cinquante mille imprimés allant du XVe au XVIIIe siècles, et aux XIXe et XXe siècles (éditions de bibliophilie); ces imprimés représentent eux aussi tous les domaines du savoir.

La bibliothèque numérique de Laon met en ligne à ce jour 27 manuscrits parmi les plus remarquables de cette collection. Parmi ceux-ci, le manuscrit 34, issu de l’abbaye de Vauclair, est originaire de Clairvaux. Ce modeste commentaire du Psaume « Miserere mei Deus », attribué traditionnellement à Bernard de Clairvaux, fut copié en 1469.

[/one_half_last]