Graduel-vespéral à l’usage de Clairvaux

Bar-sur-Aube, Médiathèque, ms. 1. Abbaye de Clairvaux, vers 1740.

Conçu pour l’abbaye de Clairvaux dans la première moitié du XVIIIe siècle, ce volume est un Graduel-vespéral qui donne les chants du propre de la messe et de tierce – un office bref qui précède immédiatement la messe – ainsi que ceux des premières et deuxièmes vêpres.

Graduel-vespéral

Il comporte les grandes fêtes du temporal et un sanctoral bref, un peu curieux, avec les fêtes mariales, ce qui est normal puisque les églises cisterciennes sont placées sous le patronage de Marie, mais seulement trois d’entre elles : la Purification (2 février), l’Annonciation (25 mars) et la Conception (8 décembre). L’Assomption (15 août) n’est pas mentionnée, non plus que la Nativité de Marie (8 septembre), alors que la fête de la Conception, d’institution plus récente (1356 pour l’ordre cistercien), est présente. Par ailleurs, outre la Vierge, le sanctoral ne comporte qu’un seul saint, Benoît (21 mars) patron de tous les moines, mais aucun personnage cistercien, notamment le fondateur de Clairvaux.

Le manuscrit possède de très nombreuses décorations, en particulier les armoiries de deux abbés qui se sont succédés à la tête de l’abbaye :

  • Robert Gassot du Deffens (1718-1740). Blason sur la page de titre : « d’azur au chevron d’or accompagné de trois roses du même »,
  • Pierre Mayeur (1740-1761). Blason au fol. 214v, au bas de la pleine page illustrant l’Annonciation : « écartelé, aux 1 et 4 d’azur, à la fasce d’argent chargée de trois étoiles d’or, accompagnée en chef d’un soleil (Mayeur) ; aux 2 et 3 d’azur à la bande de gueules chargée d’une cotice d’argent potencée et contrepotencée d’or ; sur le tout de sable à une bande échiquetée de gueules et d’argent de deux tires (Clairvaux) ».

En outre, dans les marges latérales de ce même fol. 214v, deux petits blasons :

  • à  gauche : « d’azur à 3 fleurs de lis d’or »,
  • à droite : « écartelé, aux 1 et 4 d’azur aux trois lis d’or ; aux 2 et 3 d’or au bar d’azur ».

 

 

Claire Maître